En chantier(s) !

Depuis 2014, l’Écomusée d’Alsace amorce un ambitieux virage dans la reconquête de son rôle sociétal : observer et comprendre le passé pour donner du sens à aujourd’hui et imaginer et construire demain. C’est une démarche audacieuse qui lui permet de se tourner vers l’avenir, tout en continuant à mettre en lumière ce qui fait la richesse du patrimoine alsacien. C’est dans cette réflexion que sont nés les chantiers de la saison 2017. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, dont le thème 2017 est « Jeunesse et patrimoine », retour sur ces chantiers novateurs qui sensibilisent la nouvelle génération à la connaissance et la préservation de notre patrimoine. Jeunes, artisans, bénévoles, spécialistes ou non : tous se sont investis pour élaborer et mettre en œuvre, parfois en commun, des projets toujours plus étonnants.

 

Évolution de la maison alsacienne du XXIème siècle

Lancé en 2014 pour le 30ème anniversaire du musée avec la construction de sa charpente, le projet de la maison alsacienne du XXIème siècle se développe au fil des saisons. En 2015, deux chantiers participatifs ont permis de monter les murs en paille et d’y appliquer les enduits de terre et de chaux. Au courant de l’année 2016, le torchis a été appliqué à l’intérieur de la maison, les fenêtres et les panneaux solaires ont aussi été posés. La mise en place d’un toit en chaume a débuté en fin d’année et a été finalisée au printemps 2017.

Tout au long de l’été qui a suivi, le charron et un bénévole de l’Écomusée d’Alsace ont tous deux travaillé à la réalisation d’un pont en bois. Celui-ci relie la terrasse de la maison au chemin d’accès. Dans un souci constant d’utilisation de matériaux locaux, le bois utilisé a été extrait de la forêt environnante à l’Écomusée d’Alsace. Procéder ainsi, par étapes successives de construction de la maison, permet aux visiteurs du musée de bien suivre et comprendre ces différentes étapes ; voire d’y participer.

Festival d'expérimentations constructives bàuistella


Trois structures habitables, innovantes par la réflexion sur leur caractère démontable, ont été construites sur le site de l’Écomusée d’Alsace à partir du 10 juin 2017. Elles resteront à leurs emplacements initiaux au moins 5 ou 6 années. Ensuite, comme l’indique le thème « Architectures montables et démontables » du festival cette année, elles seront démontées et remontées ailleurs dans le musée ou à l’extérieur. Trois autres projets ont été réalisés hors sélection du jury, en parallèle du festival Bàuistella. Tout d’abord, une structure a été édifiée à l’entrée du musée : « Le signal ». Entre le parking et l’entrée des visiteurs, elle vise à redonner un signal d’accueil clair au public. Pour prendre de la hauteur avec un nouveau panorama sur les champs et le nouveau quartier Bàuistella, le projet « Obervédère » a été mis sur pied : savant mélange de colombages récupérés et de techniques et matériaux nouveaux. Les constructions sont prévues pour les Hommes, mais également pour les animaux. « L’étable mobile », pliable et transportable par traction mécanique ou animale, répond ainsi aux besoins de l’agriculture d’aujourd’hui.

Chantiers ouverts au public


À l’Écomusée d’Alsace, rencontrer les architectes et artisans qui œuvrent sur les chantiers, c’est possible ! Véritable temps d’échanges, ces moments partagés vous donnent la possibilité d’en apprendre plus sur les réalisations en cours, les techniques et les matériaux utilisés. Vous pouvez même apporter votre pierre à l’édifice en donnant un coup de main aux architectes sur place. Rendez-vous le 24 septembre pour fêter la fin de la première édition du festival Bàuistella !

 

 

© Crédit photo - La Focale de Soultz

 

Ils nous soutiennent

Voir tous les partenaires
  • Logo Région Grand Est
  • Logo Département Haut-Rhin
  • Logo Musées Mulhouse Sud Alsace
  • Logo Museums Pass Musées

Soyez informés de notre actualité en un battement d’e-mail chaque mois