Dans la Stub avec… Hélène Lamoine

Comédienne et conteuse, artiste de la compagnie « Oz la Muse », Hélène Lamoine a imaginé une programmation riche et poétique pour les soirées « Songes & Lumières » 2017, en collaboration avec le musée.

Hélène, à J-5 avant le début de la première de « Songes & Lumières », comment vous sentez-vous ? Le stress commence un peu à monter ?

« Le stress commence un peu à monter, oui (rires). Il reste encore des petites choses à peaufiner et cette semaine va être très intense ! Mais je me sens confiante parce que nous avons beaucoup travaillé avec toutes les équipes, notamment celle des bénévoles qui est très impliquée dans ces soirées « Songes & Lumières ». Étant donné qu’ils ont l’habitude du terrain et connaissent bien le musée, ils me sont d’une grande aide ! Sans oublier l’équipe des salariés dont chaque service apporte aussi une grosse corde à l’arc de ces nocturnes. »

 

Vous avez déjà participé aux soirées « Songes & Lumières » en tant qu’artiste l’année dernière. Qu’est-ce qui vous a donné envie de prendre la casquette d’organisatrice ?

« Lors de la création de mon solo l’année dernière, je me suis entourée d’un certain nombre de bénévoles et de l’équipe technique pour la mise en œuvre de mon projet. J’ai pu expérimenter à quel point chaque projet est réalisé grâce à l’investissement de différents individus, groupes ou équipes sur le terrain. Cela m’a donné envie d’aller plus loin dans l’aventure créative et de prendre en main l’ensemble de l’organisation de tout le projet des nocturnes estivales. »

 

Cette année, les nocturnes rendent hommage à l’illustrateur alsacien Henri Loux. Avez-vous apprécié de travailler sur ce thème ? 

« J’ai beaucoup aimé travailler sur ce thème, oui ! J’ai appris beaucoup de choses sur la personnalité, l’homme et l’artiste. Mais au-delà du personnage d’Henri Loux, cela permet également de travailler autour des courants artistiques marquants de son époque. Il était proche de Charles Spindler, peintre, illustrateur, ébéniste, écrivain et photographe français, et de Gustave Stoskopf, peintre et dramaturge alsacien, cofondateur du théâtre alsacien de Strasbourg et de la « D'r Kunsthaafe », la marmite artistique.
Cela m’a également permis de faire le lien avec Goethe. Il n’est pas lié directement à Henri Loux, mais il a vécu une histoire d’amour dans sa ville de naissance, Sessenheim. Cette histoire d’amour entre Goethe et Frédérique, l’une des filles du pasteur Brion, est très inspirante et sera le thème de l’une des animations proposées : "Goethe et Frédérique : le poète et sa petite rose". »

Comment avez-vous élaboré la programmation de ces nocturnes ? 

« Dans un premier temps, j’ai commencé par un travail de recherche sur Henri Loux car, lorsqu’on démarre ce travail, on tombe forcément sur son œuvre la plus célèbre : le service de table en faïence d’Obernai. Il a pourtant réalisé d’autres projets artistiques ! J’ai pu faire le lien avec des personnes avec qui il était en contact à son époque, pour ensuite créer des ramifications artistiques et sociales.
Par la suite, j’ai contacté des personnes susceptibles de m’apporter une aide dans la mise en place du projet, notamment Frédéric Gastebois, Président de l’Association des amis d’Henri Loux et Pierre Spegt, Directeur du théâtre alsacien de Strasbourg, qui m’a  fourni des textes inédits ou difficiles à trouver, qui seront joués durant « Songes & Lumières ». Je pense également à Bénédicte Keck, Chargée de mission à l’Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle, qui a traduit la scène de la pièce « D'r Herr Maire ».
Autre étape clé : celle de la création de toutes les animations à l’issue des recherches autour d’Henri Loux et, pour le mettre en œuvre, chercher et choisir quels  artistes et bénévoles faire intervenir puis les répartir sur les différentes animations. Enfin, c’est toute l’organisation technique qu’il a fallu mettre en place avec les équipes du musée, dont l’aménagement des espaces, la préparation du matériel et des costumes. »
 

Quelle animation est pour vous à ne surtout pas manquer cette année ? 

« Je suis vraiment obligée de faire un choix (rires) ? Toutes les animations me tiennent vraiment à cœur, donc je vous conseille de toutes aller les voir ! Les artistes et les bénévoles du musée ont tous donné le meilleur d’eux-mêmes pour l’élaboration de leurs spectacles respectifs. J’assiste à 3-4 répétitions par animation, sans compter les répétitions faites de leurs côtés. Une grande répétition générale aura également lieu la veille de la première de « Songes & Lumières ». Après toutes ces semaines de travail, je suis vraiment impatiente de voir le résultat final ! Rendez-vous le 5 août pour la première de ces soirées ! »

  

© Crédit photo - Dominik Svarc

Ils nous soutiennent

Voir tous les partenaires
  • Logo Région Grand Est
  • Logo Département Haut-Rhin
  • Logo Musées Mulhouse Sud Alsace
  • Logo Museums Pass Musées

Soyez informés de notre actualité en un battement d’e-mail chaque mois

de recevoir des e-mails marketing de « Écomusée d'Alsace ».
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte