Dans la Stub avec… François Kiesler

François Kiesler, bénévole à l'Écomusée d'Alsace. Avec Michel Zindy, bénévole lui-aussi, il a mis en œuvre les nouveaux jeux et activités d’enfants du musée de 2018 : c’est le projet « Ça musée ! ».

  

Bonjour François. « Ça musée ! » est accessible depuis l’ouverture du musée pour sa saison 2018. quelles ont ÉtÉ les prémices de ce projet ?

Nous avons tout d’abord fait un constat élémentaire : les enfants sont des visiteurs comme les autres, à part entière. Ils méritent eux aussi le partage de l'Écomusée d'Alsace, au même titre que les grands. Nous avons aussi beaucoup de familles qui visitent notre musée.

Jusqu’à aujourd’hui, notre propos a majoritairement été destiné aux parents et grands-parents, qui transmettaient ensuite leur richesse et leurs connaissances à leurs enfants et petits-enfants. Nous avons donc souhaité inverser les choses, pour avoir aussi le regard de l’enfant qui se porte ensuite vers ses parents. C’est une autre attitude !

 

  

Six nouveaux espaces sont dédiés aux enfants. Quel est le but de ces activités et jeux, et quelle a été votre démarche pour les créer ? 

L’enfant ne réagit pas comme un adulte. Ses moteurs principaux sont l’émotion (le toucher, la sensation…), l’imagination (rêver, créer) et le jeu (découvrir, chercher, explorer...). À partir de ces trois fils conducteurs, nous avons cherché, en collaboration avec le Centre Pédagogique du musée et une équipe de trois autres bénévoles, à créer de nouvelles activités pour les enfants. Le but est de leur apporter nos connaissances, leur transmettre nos savoir-faire, initier une démarche de sensibilisation à l’environnement ou aux défis de l’habitat de demain, de manière très ludique.

Plusieurs pistes sont alors venues à nos esprits ; en voici deux. Le musée se base sur les maisons traditionnelles à colombage, construites avec des « morceaux de bois ». Dans l’une de ces maisons, nous avons donc installé des jeux de construction pour enfants : il y a une résonance entre les constructions des adultes et celles des plus petits, et nous observons avec quelle créativité ils arrivent à construire avec des bouts de bois ! L’eau est présente pour des usages divers à l'Écomusée d'Alsace (à la scierie, dans les champs et le village), mais elle est peu accessible aux enfants. Nous avons donc décidé de les faire jouer avec elle, au niveau du moulin. Ils la font monter, descendre, la pompent et sentent sa force. Ils en découvrent alors les usages techniques.

La transmission du patrimoine alsacien se fait désormais auprès des adultes et des enfants, d’une manière adaptée à chacun.

 

 

Peut-on dire que vous avez mis votre âme d’enfant dans la création de ces jeux ?

Bien sûr ! J’ai aussi ma propre nostalgie et mon vécu : le scoutisme, l’école buissonnière, la kermesse et les jeux de plein air. Les générations d’aujourd’hui n’ont plus forcément la même approche qu’à l’époque, c’est important de leur transmettre nos valeurs.

 

Ces installations sont-elles amenées à évoluer ou à s’étoffer ?

Nous allons dans un premier temps les ajuster : il s’agit d’observer si les jeux et animations fonctionnent de manière optimale pour ensuite les adapter ou les faire évoluer si besoin et pour que les enfants se les approprient le mieux possible. Certaines installations sont fixes, comme le tracteur pour se croire en train de conduire dans les champs, d’autres se développeront.

Chaque espace, des cabanes aux divers jeux, va évoluer à sa manière, mais il y aura forcément aussi des nouveaux jeux dans les années à venir.

 

 

© La Focale de Soultz

Ils nous soutiennent

Voir tous les partenaires
  • Logo Région Grand Est
  • Logo Département Haut-Rhin
  • Logo Musées Mulhouse Sud Alsace
  • Logo Museums Pass Musées

Soyez informés de notre actualité en un battement d’e-mail chaque mois

de recevoir des e-mails marketing de « Écomusée d'Alsace ».
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte