Dans la Stub avec… Jacques Hund

Jacques Hund, bénévole à l’Écomusée d’Alsace depuis 5 ans. Il officie dans la corporation des villageois et use de son talent pour faire danser les visiteurs sous ses airs d’accordéon. Pour Songes & Lumières, il se met dans la peau de Charles Spindler…

    

Bonjour Jacques. Pourquoi participer en tant que comédien à ces soirées « Songes & Lumières » ?          

« L’Écomusée d’Alsace donne aux bénévoles l’occasion de vivre des situations particulières auxquelles j’ai eu la chance de participer à plusieurs reprises et, à chaque fois, cela était une aventure forte ! Je ne suis pas comédien et, justement, c’est l’Écomusée qui m’a permis de découvrir un univers que je ne connaissais pas et d’apprendre des techniques théâtrales. Nous sommes entourés de professionnels du milieu qui nous ont non seulement donné des pistes de réflexion, mais aussi enseigné des attitudes et des postures. Nous nous sentons à chaque fois bonifiés par cette expérience. Cela permet de donner une autre mesure à son activité en tant que bénévole, mais aussi de rencontrer des professionnels hors musée. »    

  

Comment avez-vous été préparé à cet événement ?

« Hélène Lamoine, la metteuse en scène des soirées Songes & Lumières, nous a fourni les textes assez rapidement, dès mars 2018, pour que nous puissions nous en imprégner. Par la suite, 4 réunions plénières ont été organisées avec l’équipe des 6 comédiens bénévoles pour mettre en place les fondamentaux des jeux d’acteurs, de scène… Entre ces répétitions et la générale, nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises par petits groupes pour travailler de façon autonome. Nous répétons, travaillons sur les textes et nous corrigeons entre nous depuis la mi-juin, et actuellement presque tous les jours ! Par la pratique, nous progressons énormément.

C’est un travail exigeant mais nous allons vers la première soirée beaucoup plus en confiance que si nous découvrions les textes 10 jours avant : il y a de nombreuses lignes à apprendre, il faut s’entraîner à parler plus fort que dans la vie de tous les jours. Ce sont des petites choses qui font que nous sommes acteurs, ou pas. »    

 

Vous allez jouer le rôle de Charles Spindler. Comment avez-vous réussi à vous mettre dans la peau de cet artiste ?

« Lorsque nous jouons un personnage presque historique, nous avons la chance de pouvoir nous documenter. À travers les biographies que j’ai lues et les œuvres que j’ai cherchées, j’ai découvert un personnage dont j’ai gardé les traits et les attitudes qui peuvent servir au jeu. Il y a également eu beaucoup de photographies d’archives de lui en compagnie de sa famille, avec ses amis et son groupe d’intellectuels et d’artistes, qui m’ont permis de le situer dans une époque et de l’adapter à ma propre façon d’être.»

  

Qu’est-ce qui, selon vous, fait la magie de ces soirées ?

« Les visiteurs de l’Écomusée ont la chance de faire face à du spectacle vivant en extérieur, avec des acteurs dont le jeu peut varier en fonction des réactions du public, mais aussi de la météo. Au fur et à mesure des représentations, le jeu des acteurs s’affine. C’est ça qui fait la magie, selon moi : c’est que c’est évolutif et à chaque fois unique ! Nous sommes acteurs et actifs et nous pouvons intervenir sur des choses qui, à priori, sont écrites une fois pour toutes alors que ce n’est pas vrai, elles sont malléables. Dès que l’éclairage est en route, nous nous sentons transportés dans notre bulle et avons hâte de partager ces émotions avec le public. »

 

 

© Écomusée d'Alsace

Ils nous soutiennent

Voir tous les partenaires
  • Logo Région Grand Est
  • Logo Département Haut-Rhin
  • Logo Musées Mulhouse Sud Alsace
  • Logo Museums Pass Musées

Soyez informés de notre actualité en un battement d’e-mail chaque mois

de recevoir des e-mails marketing de « Écomusée d'Alsace ».
Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte